Le poisson lune est un poisson mythique que l’on peut croiser un peu n’importe où. Pourtant il frise la tonne.

Pour croiser un poisson lune, pas forcément besoin d’aller en mer.

Pour croiser un poisson lune, mets tes bottes et va dans la ravine !

Poisson lune forestier

Poisson lune forestier

A la verticale de la glace, une drôle de rencontre.

Sur la vitre, deux petits yeux curieux hésitent entre observer la situation (et évaluer des risques) et fureter à droite à gauche en espérant un repas au prix d’une figure acrobatique.

Plexippus paykulli

Plexippus paykulli

Comme souvent dans le règne animal, la femelle est moins chatoyante que le mâle et donc de moindre intérêt. Voici un portrait du mâle !

[Vagabondages forestiers]

Dans l’épaisseur de la forêt réunionnaise, non pas que le milieu soit particulièrement hostile à la présence humaine, à condition d’être bien attentifs, de nombreux petits signes indiquent que nous sommes observés…

Dernier grand prédateur (endémique) de l’île, son regard forcément bienveillant nous invite à partager en bonne intelligence nos espaces respectifs.

Papangue sur benjoin

Papangue sur benjoin

A l’ombre des Asclépiadacées*,

Les capitules orangés de la belle brésilienne savent offrir le gîte à la délicate indigène.

A l’affût, petite chipèque pardon, la nuit finira bien par tomber et ton repas par arriver !

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

* désormais famille des Apocynacées

Suite…

Une ambiance plutôt rouge qui aurait pu nous faire croire qu’on était sur Mars…

1E9A0090

Et ma préférée de la soirée où la lune joue avec les nuages qui montent du Sud profond et où le lac de lave se reflète dans les émanations de dioxyde de soufre du volcan. Les deux cratères se distinguent bien. Les morceaux de laves projetés tombaient à quelques mètres dans un bruit particulier.

1E9A0073

Enfin, pour les geeks de la photo, une image du fond de la caldeira qu’on aurait crue prise en plein jour… Depuis son escapade au SAV, ce boîtier me surprend !

1E9A0121

Après un silence de quelques semaines, les activités reprennent.

La nuit dernière j’étais dans l’enclos du Piton de la Fournaise afin d’assister à l’éruption dite du 24 août.

1E9A0055
La pleine lune nous a accompagné toute la soirée et c’était particulièrement pratique à l’aller (il faut compter 1h15 pour arriver sur place).

Sur place, il y avait quelques photographes. Mais pas des masses non plus.

1E9A0040

Matin tranquille sur Praslin.

Le soleil étire progressivement ses rayons. Au noir se succède le gris et face à l’Océan, Silhouette se dessine.

Dans les arbres, sur les fils électriques, c’est l’effervescence. Pléthore de foudis, géopélies et tourterelles malgaches viennent quêter les restes de carris de la veille.

L’espace d’un instant, une silhouette se dessine dans le manguier.

Tourterelle malgache, Nesoenas picturata

Tourterelle malgache, Nesoenas picturata

 

Dernières lueurs d’été sur les remparts de la caldeira du fond de la Rivière de l’Est.

Le soleil est rasant et malgré l’altitude la température encore douce.

Peu d’air finalement et un sentiment d’attente.

Dans quelques minutes le soleil disparaîtra derrière les crêtes.

Le silence et le frais reprendront leurs droits sur ces territoires d’altitude.

Sous le bois de rempart fleurissent des mondes engourdis…

Agauria buxifolia

Agauria buxifolia

 

Les Seychelles et son petit caméléon…

Archaius tigris est un petit caméléon endémique des Seychelles que l’on retrouve sur les 3 principales îles granitiques du fabuleux archipel (Mahé, Praslin et La Digue).

Il est de couleur assez variable et son patron de coloration, de même que sa forme générale est très différente de notre endormi péi.

Ex Calumna, sa taxonomie a évolué en 2010 pour le rattacher au genre Archaius, dont il est la seule espèce.

Une espèce arboricole très sympa qui est malheureusement menacée (comme presque toute la faune et la flore des Seychelles). Cela lui vaut le statut EN (endangered) par l’IUCN.

Archaius tigris

Archaius tigris