Dans l’épaisseur de la forêt réunionnaise, non pas que le milieu soit particulièrement hostile à la présence humaine, à condition d’être bien attentifs, de nombreux petits signes indiquent que nous sommes observés…

Dernier grand prédateur (endémique) de l’île, son regard forcément bienveillant nous invite à partager en bonne intelligence nos espaces respectifs.

Papangue sur benjoin

Papangue sur benjoin

Share →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *