A l’ombre des Asclépiadacées*,

Les capitules orangés de la belle brésilienne savent offrir le gîte à la délicate indigène.

A l’affût, petite chipèque pardon, la nuit finira bien par tomber et ton repas par arriver !

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

* désormais famille des Apocynacées

Share →

3 Responses to A l’affût

  1. Max dit :

    ce sont des ombelles

  2. Olivier Esnault dit :

    je m’en fous, mais c’est vrai que c’est joli le mot d’ombelles !

  3. Max dit :

    Hooligan de la botanique!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *