Il existe différentes définitions de la photographie. On s’accordera globalement sur le fait qu’il s’agisse d’un procédé permettant d’enregistrer à l’aide de la lumière et à un instant donné l’image d’un objet. La lumière et le temps sont deux notions indispensables. Donc, derrière chaque image, il y a forcément « quelquechose », il y a une petite histoire.

Ce jour-là, c’était jour de pluie en cherchant de jolies plantes à mettre en boîte. Cette belle orchidée, nous ne l’avons aperçue que sur le chemin du retour. Il a fallu essayer, mitrailler, laisser passer l’averse et profiter d’une courte trouée lumineuse.

Au vu de cette image, on comprend mieux la luxuriance de cette Vallée Merveilleuse !

... (photo J. Corré)

… (photo Maloyab Photographies)

 

Le labelle blanc de la belle blanche porte cette petite trace dorée au cœur…

Résidu de Labello® apposé par l’abbé louche…

Qui sera le label définitif de la bellotte immaculée.

Pendant ce temps, un labbe, ailes déployées, se demande ce qu’il fait là…

Bellâtre profiteur de la belgitude de la situation.

Calanthe sylvatica

Calanthe sylvatica

Matin tendre, matin détente sur l’île aux cocos.

C’est encore les vacances, petit-déj au soleil et au poisson. Je ne sais pas si c’est bon pour l’haleine de noddi¹, mais si les macouas² avaient des dents, ça se saurait.

Nourrir le petit pour assurer la transmission d’un patrimoine génétique, c’est usant, mais c’est comme ça que ça marche. Et depuis un sacré paquet d’années.

De toutes façons, dans quelques jours, les plumes auront fini de chasser le duvet. Et pour toute ambition ce sera l’océan pour horizon.

Pour du menu fretin, zoizo la mer³, tu te retrouveras sans cesse à divaguer entre les bleus du ciel et de la mer.

Anous stolidus (Linnaeus, 1758)

Anous stolidus (Linnaeus, 1758)

¹ = ² = ³ = légende de l’image

Le poisson lune est un poisson mythique que l’on peut croiser un peu n’importe où. Pourtant il frise la tonne.

Pour croiser un poisson lune, pas forcément besoin d’aller en mer.

Pour croiser un poisson lune, mets tes bottes et va dans la ravine !

Poisson lune forestier

Poisson lune forestier

A la verticale de la glace, une drôle de rencontre.

Sur la vitre, deux petits yeux curieux hésitent entre observer la situation (et évaluer des risques) et fureter à droite à gauche en espérant un repas au prix d’une figure acrobatique.

Plexippus paykulli

Plexippus paykulli

Comme souvent dans le règne animal, la femelle est moins chatoyante que le mâle et donc de moindre intérêt. Voici un portrait du mâle !

Dans l’épaisseur de la forêt réunionnaise, non pas que le milieu soit particulièrement hostile à la présence humaine, à condition d’être bien attentifs, de nombreux petits signes indiquent que nous sommes observés…

Dernier grand prédateur (endémique) de l’île, son regard forcément bienveillant nous invite à partager en bonne intelligence nos espaces respectifs.

Papangue sur benjoin

Papangue sur benjoin

A l’ombre des Asclépiadacées*,

Les capitules orangés de la belle brésilienne savent offrir le gîte à la délicate indigène.

A l’affût, petite chipèque pardon, la nuit finira bien par tomber et ton repas par arriver !

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

Polyspilota aeruginosa sur Asclepias curassavica

* désormais famille des Apocynacées

Suite…

Une ambiance plutôt rouge qui aurait pu nous faire croire qu’on était sur Mars…

1E9A0090

Et ma préférée de la soirée où la lune joue avec les nuages qui montent du Sud profond et où le lac de lave se reflète dans les émanations de dioxyde de soufre du volcan. Les deux cratères se distinguent bien. Les morceaux de laves projetés tombaient à quelques mètres dans un bruit particulier.

1E9A0073

Enfin, pour les geeks de la photo, une image du fond de la caldeira qu’on aurait crue prise en plein jour… Depuis son escapade au SAV, ce boîtier me surprend !

1E9A0121

Après un silence de quelques semaines, les activités reprennent.

La nuit dernière j’étais dans l’enclos du Piton de la Fournaise afin d’assister à l’éruption dite du 24 août.

1E9A0055
La pleine lune nous a accompagné toute la soirée et c’était particulièrement pratique à l’aller (il faut compter 1h15 pour arriver sur place).

Sur place, il y avait quelques photographes. Mais pas des masses non plus.

1E9A0040