C’est l’hiver dans les Hauts… Et il fait bien frais…

C’est à la saison froide que nos forêts endémiques se parent de leurs plus beaux atours. Beaucoup d’arbres sont en fleurs. Comme ce petit mahot.

Petit Mahot Dombeya ferruginea

Petit Mahot Dombeya ficulnea (?) avec son escorte de fanjans

Ce mahot est endémique. Comme bon nombre d’espèces végétales de ces cortèges d’altitude.

Sur cette image il n’y a que des plantes endémiques de l’île : branle blanc (Stoebe passerinoides), branle vert (Erica reunionensis), bois maigre (Nuxia verticillata), bois de Laurent Martin (Forgesia racemosa), fanjan mâle (Cyathea borbonica)…

J’aimerais bien savoir qui est ce fameux Laurent Martin dont le nom est porté par un certain nombre de plantes ici.

Et le titre de cet article aurait aussi pu être « Mahot (Rit) »

Je sors…

Share →

2 Responses to Mahot (Tsé Toung)

  1. Rémi dit :

    Joli vision de cette forêt.
    Et bravo pour les jeux de mots!

  2. Olivier Esnault dit :

    et ta contribution ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *