Les équilibres naturels entre les espèces obéissent à des règles très simples :

  • je suis un prédateur, tu es petit et malingre, tu te déplaces lentement : je te bouffe
  • je me multiplie plus vite que toi, j’utilise les mêmes ressources : tu disparais
  • je suis un mâle au top de ma forme, tu es malade ou encore un peu jeune : je me reproduis plus que toi (également valable pour les femelles)
  • il se passe un cataclysme universel, la ressource se modifie : tu disparais
  • tu es un animal grégaire, tu cours, tu te blesses gravement : tu mourras tout seul après quelques heures d’agonie
  • tu viens de naître, tu es mignon, fragile et sans défense : tu auras une chance sur 1 000 000 de parvenir à l’âge adulte et de te reproduire
  • etc.

La congruence du raisonnement est somme toute, bête comme chou.

Ainsi, au fur et à mesure des millénaires, la vie a pu conquérir quasiment tous les recoins de notre planète. La mutation qui a permis de passer à une étape ultérieure de l’évolution et, bien sûr, la sélection des meilleurs reproducteurs sont à l’origine de la biodiversité actuelle.

Certes, la nature est belle. Mais qu’elle est injuste et dégueulasse !

Mise à part quelques cas bien particuliers, la solidarité n’est pas le terme qui définit le mieux la « loi de la jungle ». Putain de capitalisme vert !

Share →

One Response to La Dure Loi de la Nature

  1. adrien dit :

    ptite visite sur ton blog depuis que je t ai vu en guest star!!
    ben mon vieux ça fait bien plaisir de voir qui y en a qui kif(syntaxe sarkosyenne).
    rien de special donc si ce n’est
    qu il faut se mefier des petits et malingres,
    que tu enfermes 100 souris avec un chat et ben le chat il fait pas le malin(expérience vérifiée)
    que tu as beau être le millionième de ton espèce à te reproduire,le cesium137 court plus vite que tes spermatozoïdes
    bref tu fais des supers photos continue et a un de ces jours si areva krishna le veut (secte au combien puissante depuis 30 ans)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *