Les stomoxes sont des mouches qui sont assez semblables aux mouches domestiques. Même taille, même aspect. On ne les différencie que grâce à leur appareil buccal de type piqueur (une trompe piqueuse).

A la différence des moustiques, chez qui seule la femelle pique pour permettre la synthèse des œufs, les deux sexes se nourrissent de sang.

A la réunion, on appelle les stomoxes « mouche-bœufs » puisque c’est leur hôte de prédilection. Il existe deux espèces de stomoxes à la Réunion :

  • Stomoxys calcitrans (Linné, 1758), qui se reproduit dans le fumier et que l’on trouve plutôt dans les Hauts de l’île
  • Stomoxys niger niger (Macquart, 1851), qui se reproduit dans la paille de canne et fréquente plutôt les secteurs canniers des Bas.

Les deux espèces piquent donc préférentiellement les bovins à qui elles inoculent différentes maladies causées par des parasites sanguins (Babésioses et Anaplasmose). Ces maladies sanguines sont la principale cause de mortalité du bétail sur l’île et sont un des principaux freins à l’élevage. En outre, leur piqûre étant douloureuse, les animaux engraissés importunés ne peuvent avoir une croissance régulière. En zootechnie on parle de pertes de GMQ (Gain Moyen Quotidien).

Stomoxys niger niger

Le Groupement de Défense Sanitaire du Bétail de la Réunion par le biais de son service Contrôle des Maladies à Transmission Vectorielle mène depuis plusieurs années une lutte intégrée contre ces insectes nuisibles.

Les stomoxes existent aussi en métropole. Souvent en fin d’été ou par temps orageux les mouches piquent. Ce ne sont pas les mouches domestiques qui sont devenues carnivores mais bien les stomoxes !

Site du GRDSBR

Share →

2 Responses to Les Stomoxes, Vecteurs de Maladies du Bétail à l’île de la Réunion (et Ailleurs)

  1. Par ici aussi on apprends plein de choses 😉

  2. Gaëlle dit :

    C’est quoi la différence entre les stomoxes et les taons ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *