Les Bois de Couleurs des Hauts de la Réunion regorgent d’espèces endémiques. Les interactions entre les espèces sont nombreuses et complexes.

Le Tan Rouge (Weinmannia tinctoria) est un arbre commun de la forêt des Hauts. Il est intéressant notamment pour les abeilles et les apiculteurs parce qu’il fournit une ressource importante de nectar en hiver austral et il est du domaine du possible qu’il soit à l’origine du fameux miel vert de la Réunion. Mais ça, c’est tout un débat et j’y reviendrai certainement un jour…

Pourtant considérée comme une espèce commune, ses effectifs n’augmentaient qu’en faible nombre. Pour se développer, les plantules aiment à pousser sur les troncs d’arbres en décomposition et notamment les troncs fibreux et pourrissants de Fanjan (fougère arborescente).

Les fanjans morts étaient (et sont toujours d’ailleurs) fort appréciés par les jardiniers amateurs puisqu’ils constituent un support idéal à l’élevage d’orchidées. Ces troncs en décomposition faisaient l’objet d’un ramassage important. Depuis que celui-ci est interdit, les effectifs de Tan Rouge se sont accrus.

Jeune pied de Tan Rouge

Souhaitons longue vie à ce petit Tan Rouge de la forêt de Notre Dame de la Paix.

Share →

2 Responses to Le Tan Rouge

  1. Erwan dit :

    Très belle photo également, toute en douceur.

  2. MARECHAL dit :

    Bonjour,

    Monsieur je me permets de vous écrire pour le renseignent suivant
    `Je souhaite savoir l’origine du tan rouge.
    Avez vous de belles photos sur la floraison de cet arbre haute résolution 300dpi
    merci
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *