A cause du bulbul orphée, oiseau nuisible introduit à la Réunion, j’ai une dent contre ces piafs. Oui, c’est bête, mais c’est comme ça.

C’était un début de soirée comme les autres dans la de Hoop Nature Reserve en Afrique du Sud.

Alors que j’étais tranquillement assis à contempler des pie-grièches fiscales qui dégustaient des chenilles énormes, un voisin un peu snob vint se joindre à moi. A contempler la scène et le paysage qu’on avait devant nous.

Une sorte d’ornithologue anglo-saxon à la vieille paire de jumelle bien lustrée. Bien élevé, plutôt classieux avec son croupion jaune. Assorti à son copain Eloi le tisserin également ornithophile. Le tout assorti à une vaisselle en porcelaine blanche, idéale pour le thé. Ou une tasse de rooibos.

le bulbul du Cap Pycnonotus capensis

le bulbul du Cap Pycnonotus capensis avec sa paire de jumelles vintages

Les bulbuls, particulièrement ceux du genre Pycnonotus, sont des oiseaux très actifs et plutôt familiers. Celui-ci est endémique de la péninsule du Cap et est un proche cousin du bulbul des jardins qu’on peut croiser ailleurs en Afrique.

C’était un début de soirée comme les autres dans la De Hoop Nature Reserve.

Pendant que le soleil finissait de se coucher, il fallait s’affairer pour trouver du bois pour se protéger des grand félins mangeurs d’humains réputés pour leur férocité dans ce coin de l’Afrique du Sud préparer le barbecue. Un énorme steack (aux hormones) nous tendait les bras.

Share →

One Response to Le Bulbul du Cap

  1. Noushka dit :

    Oh la la!
    Que tu me fais rêver… ne serait-ce qu’avec ce Bulbul!
    Un grand retour en arrière vers les 16 années que nous avons passé à Jobourg!
    Je vais faire un tour plus sérieux sur ton site…
    Bien amicalement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *